Ses nibards suivent le va-et-vient sauvage